DUMAS père Alexandre (1802-1870). 2 MANUSCRITS…

Lot 434
1 000 - 1 500 €
Résultats avec frais
Résultat: 1 300 €

DUMAS père Alexandre (1802-1870). 2 MANUSCRITS…

DUMAS père Alexandre (1802-1870).
2 MANUSCRITS autographes signés « Alex Dumas », Biens domaniaux…, [Naples juin 1862] ; 10 pages in-4 chaque sur papier bleu.

Deux articles historiques sur l’Antiquité.
[Ces articles sont parus en italien dans L’Indipendente, journal napolitain et garibaldien d’Alexandre Dumas, et semblent inédits en français (L’Indipendente, 2e année, nos 35 et 38, 27 juin et 1er juillet 1862, textes datés de la veille dans le journal) : Beni demaniali. – Antichita’. – Ager publicus. Caio Gracco et Cesare. Ils font partie d’une série de sept articles consacrés aux biens domaniaux (Beni demaniali) publiés entre le 26 juin et le 4 juillet 1862. Les Ager Publicus dont il s’agit ici sont les terres annexées lors de la conquête de l’Italie et qui faisaient partie du domaine national, enjeu important dans la politique agricole romaine.]
Ager Publicus. Caius Gracchus. Caius GRACCHUS, succédant comme tribun à son frère assassiné, fit ses débuts en public par « un véritable coup de foudre pour les riches. Tous les orateurs contemporains étaient vaincus par cet enfant ouvrant la bouche pour la première fois et chacun comprit qu’il n’avait essayé ses forces que pour se rendre [compte] de ce qu’il pouvait faire […]. Le peuple aussi le comprit et il cessa de presser le Sénat d’exécuter la loi agraire, pensant qu’un jour viendrait où Caius réclamerait lui-même son exécution »… En effet, Caius poursuivit « le travail social de son frère » : ventes de blé à bas prix ; distribution de terres ; établissement de colonies ; affermages ; emploi des pauvres à des travaux publics, etc. Mais son absence à Carthage ouvre une lutte pour le pouvoir, amène la confrontation entre aristocrates et plébéiens, la mort de Caius (détails macabres) et trois mille hommes. « Ainsi périt le dernier des Gracches frappé de la main des nobles. Mais en expirant il jeta une poignée de poussière sanglante contre le ciel. De cette poussière naquit Marius »…
Antiquités. Ager Publicus. César. Beau portrait de CÉSAR, neveu de Marius et gendre de Cinna, proscrit par Sylla, etc. Dumas retrace son ascension : intendant de la Via Appia, édile, grand pontife, préteur en Espagne, consul. « à peine consul il attaqua à son tour la grande question de la loi agraire », et « avec les 20 000 talens – les 39,000,000 de francs de Mithridate que Pompée vainqueur du Pont venait de verser au Trésor, il achetait à l’amiable des terres qu’il distribuait au peuple. Pompée et Crassus appuient César. Caton et Bibulus l’attaquent. Pendant toute une journée on lutte au Forum. Caton et Bibulus vaincus sont forcés de se retirer au milieu des huées. La loi passe. C’est tout ce que voulait César – que lui importe quelles lois appliquées. Ne faut-il pas qu’à l’aide de sa popularité il neutralise les gens de Pompée et la richesse de Crassus »…
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue