WALDEMAR-GEORGE - CHIRICO (Giorgio de). Chirico.…

Lot 396
10 000 - 15 000 €

WALDEMAR-GEORGE - CHIRICO (Giorgio de). Chirico.…

WALDEMAR-GEORGE - CHIRICO (Giorgio de).
Chirico. Avec des fragments littéraires de l’artiste.
Paris : chroniques de jour, 1928. — In-4, 285 x 225 : XXXIX pp., (35 ff. 2 derniers blancs), 1 planche, couverture imprimée. Box violet, premier plat décoré de 3 demi-œufs en plexiglas, peints à l’acrylique bleu, desquels rayonnent des bandes de papier photographique dans les tons ocre et bleu, débordants sur le dos et la moitié du second plat, dos lisse portant le nom de l’artiste en grandes capitales à froid disposées à la chinoise, non rogné, couverture et dos conservés, emboîtage de toile ocre portant au dos une bande de box violet sur laquelle ont été dorés les noms de l’auteur et de l’artiste (Mercher 1973).

Édition originale de cet ouvrage proposant un texte de George Waldemar (Chirico et les appels du Sud), et 2 de Chirico lui-même (Le Fils de l’ingénieur et Le Survivant de Navarin). Elle est illustrée de 5 portraits reproduits à pleine page et de 30 reproductions en noir de tableaux de l’artiste, exécutés entre 1925 et 1928.
Tirage à 560 exemplaires, celui-ci étant l’un de 60 premiers sur vélin d’Arches, les seuls enrichis d’une eau-forte originale signée de Chirico.
Superbe exemplaire dans l’une des dernières grandes reliures de Daniel-Henri Mercher (1912-1976).
Après la guerre et jusqu’à sa mort, il chercha à exploiter pour ses œuvres des matériaux que l’on n’utilisait encore jamais ou très rarement dans la reliure. C’est ce que souligna Jacques Guignard dans son introduction à la brochure de l’exposition des reliures de Mercher à la bibliothèque de l’Arsenal en juin 1977 : « Son imagination le porte toujours plus loin et l’artiste cherche sans fin de nouveaux moyens d’expression. Il choisit des matériaux rarement employés, comme le bois ou le métal, les tissages à l’état brut et la paille ou les cristaux de roche ; il en expérimente même de nouveaux, comme le plexiglas laqué, et, non content d’utiliser les fers à dorer, manie la lime et la scie comme le ciseau du sculpteur. »
Pour cette reliure unique, qui mérite sa place dans les plus belles reliures faites au XXe siècle, Mercher utilisa du plexiglas qui, bien qu’ayant la forme de demi-œufs, symbolise les visages de certains personnages peints par Chirico.
Exemplaire parfaitement conservé, enrichi du catalogue de l’exposition « Giorgio de Chirico » qui eut lieu à la galerie Jeanne Bucher du 16 mai au 4 juin 1927 (plaquette in-16 de 4 pages, agrafée), et du dépliant pour l’exposition « Henri Mercher » qui se déroula du 2 au 30 juin 1977 à la bibliothèque de l’Arsenal, où la reliure figura, mentionnée au numéro 62.
Provenance : Daniel Filipacchi (vente Christie’s, 29 avril 2004, n° 122).
Exposition : Henri Mercher 1912-1976. Bibliothèque de l’Arsenal. 2 au 30 juin 1977.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue