DEBUSSY Claude (1862-1918). MANUSCRIT MUSICAL…

Lot 1130
30 000 - 40 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 37 700 €

DEBUSSY Claude (1862-1918). MANUSCRIT MUSICAL…

DEBUSSY Claude (1862-1918).
MANUSCRIT MUSICAL autographe signé, Le Gladiateur, [juin 1883] ; titre et 28 pages infol., sous chemise calligraphiée.

Manuscrit inédit d’une grande partie de la cantate Le Gladiateur, avec laquelle Debussy obtint le second Grand Prix de Rome en 1883.
Après s’être classé quatrième à l’examen d’essai au Prix de Rome, Claude Debussy, âgé de 21 ans, entre en loge au château de Compiègne en mai 1883 pour composer en vingt-cinq jours la traditionnelle cantate pour le concours du Prix de Rome, sur un poème d’Émile Moreau, Le Gladiateur : « Mort aux Romains, tuez jusqu’au dernier »... Composée entre le 19 mai et le 13 juin 1883, cette cantate pour trois solistes et orchestre remporta, au quatrième tour de scrutin, le second grand prix, le premier grand prix ayant été gagné par Paul Vidal. L’œuvre fut créée le 23 juin 1883 à l’Institut de France par Alexandre Taskin, Antoine Muratet et Gabrielle Krauss. Le jury assortit son verdict du jugement suivant : « Nature musicale généreuse mais ardente jusqu’à l’intempérance ; quelques accents dramatiques saisissants » ; Ernest Reyer avait su y déceler « un vrai tempérament de musicien ».
Il s’agit ici de la partition pour chant et piano, qui sera ensuite orchestrée (le manuscrit de la partition d’orchestre est conservé à la Bibliothèque Nationale). Le manuscrit présente les pages 1 à 10, puis 36 à 52 (9 des 26 pages manquantes se trouvaient dans la collection de Mme de Tinan). Écrit à l’encre noire ou brune au recto de feuillets à 24 portées à la marque de Lard-Esnault, il est signé deux fois « Ach. Debussy » : sur la page de titre (grande signature sous le titre), et à la fin avec la mention : « Finit le Samedi 9 à 4 h. ». L’œuvre a donc été achevée le 9 juin (la partition d’orchestre le 13).
Le piano est écrit sur 3 ou 4 portées. On relève quelques traces de grattage. La première partie, avec le Prélude, puis le Récit et l’Air de Narbal (ténor), est soigneusement écrite et semble être une mise au net. À partir de la page 36, où à Fulvie (soprano) et Narbal vient se joindre Metellus (basse), l’écriture est plus hâtive et cursive ; il s’agit manifestement du manuscrit de premier jet, avec esquisses, ratures et corrections (la page 46 est en double, avec une première esquisse abandonnée).
F. Lesure, Catalogue de l’œuvre de Claude Debussy (Fayard 2003), n° 52/(41).
Discographie : Alain Buet (Metellus), Guylaine Girard (Fulvie), Bernard Richter (Narbal), Brussels Philharmonic Orchestra, Hervé Niquet (Claude Debussy et le prix de Rome, Glossa, 2009).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue