RAVEL MAURICE (1875-1937)

Lot 1434
1 000 - 1 200 €

RAVEL MAURICE (1875-1937)

L.A.S., 8 juin 1916, à son ami Lucien GARBAN; 1 page oblong in-8 très remplie d'une écriture serrée, au dos d'une carte de Correspondance des Armées de la République, adresse avec cachet encre des Convois automobiles.
Amusante lettre au sujet du choeur Trois beaux oiseaux du Paradis de ses Trois Chansons.
Le «conducteur Ravel», de la «15e section du parc automobile», est alors malade à l'infirmerie; son ami Lucien Garban se charge de revoir les éditions: «Excuses pour la ch... de fautes. [...] Pour les Trois beaux oisieaux le choeur est en effet sans paroles. Que voulez-vous? On ne peut pourtant leur faire dire m...., ce serait monotone. Va pour a, si ça peut vous faire plaisir». Le major est hélas de retour. «Tout en approuvant les piqûres de cacodylate ordonnées par l'autre, et dont il n'aurait jamais eu l'idée, il m'a conseillé de reprendre quelques petites corvées, pour me distraire (sic). C'est lui qui traitait à la teinture d'iode un pauvre type que l'autre a fait évacuer pour tuberculose. Malheureusement, il n'y a plus, pour le moment, de corvée de peinture [...] Votre lettre Tango? C'est tout simplement la couleur du papier, et non pas, comme vous l'avez cru, parce que j'en trouvais la parole argentine, ni que le style en fût aussi relâché que cette danse audacieuse»...
On joint une enveloppe autographe signée à Lucien Garban.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue