MASSENET JULES (1842-1912)

Lot 1388
800 - 1 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 910 €

MASSENET JULES (1842-1912)

19 L.A. ou L.A.S. (la plupart signées d'un paraphe ou d'initiales, une incomplète), [vers 1884-1907], à SA FEMME NINON (une à leur fille Juliette); 50 pages formats divers, la plupart in-8.
Belle et tendre correspondance à sa femme, parlant de ses opéras.
Paris 30 septembre [1884?]: «tu sais que je t'aime profondément et plus que jamais. [...] Je n'ai rien trouvé ce matin... cela viendra demain - on n'écrit pass tous les jours le Ve acte!»... [1885?]: «J'ai besoin de te dire encore que tu es toute ma vie, que je t'aime tant et que je ne pense qu'à une chose: ton bonheur - que ne puis-je y être pour "peu" même et te prouver à chaque instant mon affection si reconnaissante aussi, tu le sais bien»... Versailles [juin? 1886], sur Werther: «Voilà déjà toute une grande scène ébauchée!»... [Neu­châtel 1887?], dessin de la pluie, en attendant sa correspondance à la gare: «je me console en avalant des vers de cognac [...] et en t'envoyant, chère et bonne Ninon, mes plus affectueux baisers ainsi qu'à Juliette vilain mon monstre»... Grenoble Lundi 22 [octobre 1888]. Il a quitté Vevey; il va à Uriage pour voir son «pauvre vieux maître» Ambroise Thomas... [1890]. Projet d'achat d'un terrain, et de travaux: «à ton retour (automne 90) 1ère du Mage à l'Opéra et pendaison de la crémaillière. - D'ici là nous resterons rue du général Foy»... Vendredi [juin 1890?]. «Je crois avoir trouvé le rêve comme demeure - 73 bd de Clichy [...]. Splendide atelier au 1er (un petit 1er) plafond à caissons! De chaque côté 2 belles chambres»... Il détaille les agréments et pro­pose quelques aménagements. «Le tout (très vaste comme nombre de chambres): 4600f»... [1892 ou 1893?]. Il part pour Bruxelles: «Je ne veux pas te faire de la peine en te parlant de mes tristesses... Je n'ai rien de plus cher que ton bonheur - mais j'ai l'esprit malade, alors, car malgré les circonstances qui se combinent pour Thaïs à l'Opéra, malgré Manon, malgré l'aspect fortuné de la situation je n'ai qu'un désir, désir inouï: ne plus vivre à Paris!. - Le Conservatoire est odieux - l'Opéra que j'ai revu hier m'est odieux - Le Ménestrel est envahi par des gens insupportables & inutiles»... Et il partira sans intérêt ni plaisir, «car Bruxelles c'est encore le théâtre, la matière que j'ai en horreur!»... Jeudi [1893?]: «Les directeurs de la Monnaie voudraient que je fasse travailler "Charlotte" à leur artiste nouvelle pour la reprise [...] Carvalho me demande d'écrire la musique de Grisélidis de Silvestre - c'est bien joli!..?.. - Il reprend Werther le 1er septembre. - Aujourd'hui à 1 heure examen des maquettes - Gallet & France présents»... Mercredi matin [1893?]. «J'ai beaucoup causé avec Heugel hier - et nous attendons les dates de Belgique, d'Italie de Vienne & d'Espagne. [...] Hier répétition au foyer - je ne puis encore avoir une opinion. - Il y a cependant de bonnes choses. - J'attends la scène»... Carvalho ne pense qu'à Grisélidis: «C'est très fâcheux car je ne céderai pas. On ouvre l'opéra à Vienne ce soir avec Manon et lundi avec Werther - toujours Van Dyck»... Mardi [1900-1901?]: «Le Gogoulouss embrasse "la" Caïman. [...] Je déjeune ce matin avec Morand. Dîner ce soir chez Heugel. Déjeuner mercredi avec Sonzogno. Dîner le soir chez Juliette»... Samedi. «L'affaire Grisélidis sera signée ce matin»... Samedi [1906]. Sur Ariane: «On répète ferme à l'Opéra - Mauri est très contente de Zambelli (son élève) qui n'a pas dansé encore devant moi»... Dimanche matin [juin 1907], avant de partir pour Pourville: dates de représentations de Manon, Thaïs et Ariane. «Chevalier part dimanche 30 juin aussi pour Vichy! - C'est bien agréable pour moi! Il sera au théâtre pour m'aider aux répétitions»... Etc.
On joint une petite note de musique, 2 mesures au crayon: «cloches de St Aubin».
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue