LULLY JEAN-BAPTISTE (1632-1687)

Lot 1379
10 000 - 12 000 €

LULLY JEAN-BAPTISTE (1632-1687)

MANUSCRIT MUSICAL, Recueil des plus beaux endroits des Opéra de Mr. de Lully. Sçavoir: Duo, Trio et Récits chantans, avec la basse continue chiffrée, copies à la main. (A Paris, chez le Sieur Foucault, demeurant rue Saint- Honoré... à l'enseigne de La Règle d'or, s.d. [vers 1700]); 2 vol. in-folio, reliure de l'époque plein veau raciné, dos à nerfs ornés, pièces de titre et tomaison maroquin fauve, tranches marbrées; armes dorées sur les plats.
Rare recueil manuscrit des airs des opéras de Lully.
Collation. Tome I: 3 p. bl., 2 p. impr. non ch. en regard (Table impr.), 1 p. bl., 121 feuillets ch. à la main, 3 p. bl.: Psyché, Cadmus, Alceste, Thésée, Atys, Isis, Bellérophon, Proserpine. Tome II: 3 p. bl., 2 p. impr. non ch. en regard (Table impr.), 1 p. bl., 128 ff. ch. à la main, 3 p. bl.: Triomphe de l'Amour, Persée, Phaéton, Amadis, Temple de la Paix, Roland, Armide, Acis et Galatée.
Ouvrage d'une insigne rareté. Les recherches d'Herbert Schneider pour le catalogue de l'oeuvre de Lully (1981) ont montré qu'il n'exis­terait, en dehors de notre exemplaire, que quatre exemplaires complets dans les bibliothèques (trois à la Bibliothèque nationale de France, et un en Suède).
Cet ouvrage renferme les airs chantants, avec accompagnement de basse continue, tirés des grands ouvrages du compositeur, Surin­tendant de la Musique du Roi. En effet, les treize tragédies lyriques, les deux ballets (Le Triomphe de l'Amour et Le Temple de la Paix) et la pastorale héroïque Acis et Galatée, représentent les oeuvres lyriques données à l'Académie Royale de Musique entre 1673 et 1686. À l'inverse des oeuvres lyriques de Lully, qui étaient imprimées chez Ballard, les airs chantants étaient écrits à la main par des copistes employés au service du libraire FOUCAULT, probablement à la demande de riches amateurs.
Outre la forme des lettres, le dessin des clés et des signes en fin de phrase musicale diffère quelque peu d'un exemplaire à l'autre, avec parfois quelques variantes dans les textes.
Seules sont imprimées les deux pages de Table qui se trouvent au début de chacun des deux volumes; chaque oeuvre lyrique, ainsi que chaque air, est folioté à la main. Le faux-titre précède lui-même la table en haut à gauche de la première page; notre exemplaire ne comporte pas de page de titre.
Exemplaire en parfait état intérieur, il présente une calligraphie impeccable. La reliure a été savamment restaurée en quelques endroits, mais présente des marques d'usage et des fentes aux charnières. Les armes dans un ovale (trois alérions: deux en chef, un en pointe) sommé d'une couronne de marquis et soutenu par deux lions dressés et lampassés, ne figurent pas dans Olivier. Renesse (Dictionnaire des figures héraldiques) cite deux familles possédant trois alérions: lune du Soissonnais, Lallier, et l'autre de la Brie, Veelu de Passy.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue