HAHN REYNALDO (1874-1947)

Lot 1356
1 000 - 1 200 €
Résultats avec frais
Résultat: 1 950 €

HAHN REYNALDO (1874-1947)

11 L.A.S., [1894]-1905 et s.d., à Jules MASSENET; 32 pages la plupart in-8, dont une carte postale, 2 adresses.
Belle correspondance de l'élève à son cher maître MASSENET.
Villers-sur-Mer [1894], au sujet de ses Por­traits de peintres [sur des textes de Marcel PROUST]: il signale à la première page de Van Dyck une faute [citation musicale], et se plaint du correcteur. Il a entendu la veille dans un café-concert une interprétation déplorable des Enfants. «Que vous serez déçu, mon bon maître, si vous vous attendez à des chefs-d'oeuvre de ma plume! Hélas! Je crois que la seule chose qui vous paraîtra passable c'est le milieu de mon Andante. Mais sans doute il est trop tôt pour parler encore de lui»... - Lettre pleine de reconnaissance enthousiaste après un cours de Massenet: «je vois que, décidément, je suis votre élève - votre disciple.Tout ce que vous dites dans ces moments d'emballement esthétique trouve un écho direct en moi, et je vois sortir de votre bouche des pensées et des opinions que j'avais pressenties. [...] avant d'être votre élève, j'étais celui de vos ouvrages. J'ai appris la musique dans Marie-Madeleine, dans Manon, dans tous vos chefs-d'oeuvre, - c'est là-dedans que je me suis rendu compte de la nécessité absolue d'être "intelligent" en musique; de savoir juger et de savoir choisir. Car il n'est pas une ligne, dans toute votre oeuvre qui ne décèle une puissance absolue de raisonnement et de lucidité, même dans les moments d'inspiration spontanée et fièvreuse»... - Belle lettre sur MOZART, à propos de Madame ISAAC: «Je voulais lui demander de prendre part à des auditions de Don Giovanni que j'organise pour l'hiver prochain et de chanter Elvire; car elle est encore en possession admirable de son talent si pur». Il est revenu à cette oeuvre depuis quelques années «comme l'enfant prodigue se trouve un foyer paternel. [...] Beethoven tordra péniblement son cou de cyclope et de demi-dieu vers le ciel avec des grimaces qui semblent s'abîmer, Wagner perdra peu à peu son manteau de féerie et de pierres brutes, quand le jeune Wolfgang sourira encore avec une mélancolie radieuse au-dessus de tous les nuages. Il n'a voulu exprimer que l'exprimable, il n'a rien aimé que la vérité humaine, celle qui est tout près de nous, celle qui nous fait souffrir, jouir ou aimer»... Il va partir pour Dieppe, puis en Bretagne chez Sarah Bernhardt... Il espère à son retour être admis à Égreville: «je vous chanterai certaines mélodies de Massenet que je chante assez bien; j'ai fait beaucoup de progrès comme "chanteur"»... - [1898] «La petite séance des Mathurins a bien marché [...]. Oui, je sais que vous triomphez partout et que la Renommée de jour en jour élargit ses ailes en votre honneur. [...] À très bientôt, mon grand et toujours admirablement jeune maître»; il s'indigne de voir «la Justice et la Vérité humiliées, écrasées sous le poing infâme du mensonge. PICQUART, héros sans rival ici-bas, est ignominieusement traîné devant un conseil de guerre!»... Versailles 9 septembre [1905]. Carte avec mesures musicales: «Il est en somme compréhensible que vous ne m'oubliiez pas puisque je pense si souvent à vous»... Etc.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue